mozFR

Mozilla Francophone

Firefox OS arrive
en France !
En savoir plus »

Firefox OS en France : mobilisons nos réseaux

Mozilla Francophone

À la manière de ce que nous avions réalisé lors de la sortie de Firefox en son temps, nous devons nous mobiliser et aider nos amis, nos connaissances à adopter Firefox OS, le système d’exploitation mobile de Mozilla. Sa sortie en France fin juillet dans le ZTE Open C chez Leclerc au prix de lancement de 69,90 € nous en donne l’occasion.

Leclerc_ZTE_Open_C.png

Flaburgan nous explique ce qu’est le projet Firefox OS et ce qui le rend si spécial et si précieux. Vous pourrez y piocher les arguments pour présenter Firefox OS et ses spécificités. En plus du prix pour les possesseurs de téléphones à l’ancienne qui voudraient en profiter pour disposer d’un smartphone aux fonctions dignes de ce nom, Firefox OS c’est les libertés et la transparence du logiciel libre, le pilotage par une fondation sans but lucratif et sans actionnaires, un modèle différent des silos et environnements fermés et intégrés mis en place pour les géants américains, un éditeur qui n’a pas d’intérêt non Web lors de la prise de décisions, la conception en partie en France de l’OS, et bien d’autres à choisir selon l’interlocuteur.

Mais, depuis 2004, une chose a changé : l’explosion des réseaux sociaux. Vous touchez de nouvelles personnes, par des moyens divers et bien différents d’il y a dix ans.

La communauté francophone Mozilla, dans le cadre de ce lancement de Firefox OS en France a ouvert des canaux spécifiques. Nous sommes présents sur Facebook, Twitter, Google+, YouTube en plus de nos réseaux généralistes.

Réseaux sociaux Firefox OS FR

Réseaux sociaux Mozilla fr généralistes

Liens utiles

Lire la suite »

Amélioration de la détection des malwares dans Firefox 31 et 32

BlogZiNet

Page malveillante détectée par FirefoxMardi est sorti Firefox 31. Le jeu vidéo n’est pas le seul axe de cette nouvelle version. La sécurité progresse aussi avec Prefer:Safe, une sorte de DNT du contrôle parental qui en demandant aux serveurs de ne pas envoyer de contenu pour adultes serait plus difficile à contourner par les enfants. Autre fonction de sécurité pour tous : l’extension de la navigation sécurisée de Google aux fichiers téléchargés. Elle arrive dans Firefox 31 et sera améliorée dans Firefox 32 entré jeudi dans le canal bêta.

Certains vont se plaindre d’une plus grande dépendance de Mozilla à Google. Cependant, cette extension est une évolution logique de la protection existante depuis longtemps dans Firefox qui limite l’exposition de l’utilisateur à Google. La vérification des pages et fichiers pour les logiciels malveillants est désactivable comme expliqué en fin de billet.

Voici une rapide traduction du billet de Sid Stamm, directeur de l’ingénierie de sécurité et vie privée chez Mozilla :


Nous sommes toujours à la recherche de moyens d’aider à mieux protéger les gens de la menace constante des logiciels malveillants. Depuis des années, Firefox utilise la navigation sécurisée de Google (Safe Browsing) protégeant contre l’hameçonnage (phishing) et contre les logiciels malveillants (malwares) pour aider à vous empêcher de visiter accidentellement des sites dangereux. Cette protection fonctionne en vérifiant les sites que vous visitez sur des listes de sites d’hameçonnage et avec des logiciels malveillants signalés que Firefox télécharge (pour plus de détails, consultez cette page).

Firefox est sur le point de devenir plus sûr.

Jusqu’à récemment, nous n’avions accès qu’à des listes de sites Web malveillants signalés. Maintenant, le service Safe Browsing surveille les fichiers téléchargés malveillants aussi. La dernière version de Firefox (à partir du 22 Juillet) vous protégera contre plus de logiciels malveillants en comparant les fichiers que vous téléchargez avec ces listes de fichiers malveillants et les empêchera d’infecter votre système.

La prochaine version de Firefox (qui sortira en septembre) empêchera encore plus de téléchargements malveillants sur Windows. Lorsque vous téléchargez un fichier d’application, Firefox vérifiera la signature. S’il est signé, Firefox comparera alors la signature avec une liste d’éditeurs sûrs connus. Pour les fichiers qui ne seront pas identifiés par les listes comme « sans danger » (autorisés) ou comme « logiciels malveillants » (bloqués), Firefox demandera au service de navigation sécurisée de Google si le logiciel est sûr en envoyant certaines des métadonnées du téléchargement. Notez que cette vérification en ligne ne sera effectuée dans Firefox sur Windows que pour les fichiers téléchargés qui n’ont pas un éditeur connu comme digne de ce nom. La plupart des logiciels communs et sûrs pour Windows sont signés et donc ce dernier contrôle n’aura pas toujours besoin d’être fait.

Grâce à nos tests préliminaires, nous estimons que cette nouvelle protection contre les logiciels malveillants divise la quantité de logiciels malveillants qui se glissent à travers des protections de Firefox de moitié. C’est beaucoup de logiciels malveillants qui seront stoppés net.

Et bien sûr, si vous ne voulez pas envoyer de données à Google sur les quelques téléchargements qui ne correspondent pas à ces listes, vous pouvez désactiver la protection des logiciels malveillants. Mais nous croyons que l’éradication des logiciels malveillants est critique pour la plupart des gens, et espérons que cette nouvelle fonctionnalité pour aider à travailler dans les coulisses pour vous garder en sécurité lorsque vous naviguez.

Pour davantage de détails, rendez-vous sur le billet de blog de Monica.


Le document original et cette traduction sont soumis aux conditions de la licence
Creative Commons : « Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 »
ou toute version postérieure.

License Creative Commons

Comment désactiver cette fonction

Faites une quelconque des opérations suivantes :

  • Désactiver la détection des logiciels malveillants, en décochant dans les options > Sécurité > « Bloquer les sites signalés comme étant des sites d’attaque ». Cela désactive toute la protection SafeBrowsing contre les logiciels malveillants, y compris l’avertissement interstitiel qui apparaît lorsque l’utilisateur accède à un site de logiciels malveillants.
  • Remplacer browser.safebrowsing.appRepURL dans about:config avec une chaîne vide. Cela désactive les contrôles de réputation des applications, mais laisse l’autre protection de SafeBrowsing contre les logiciels malveillants intacte.

Sources et références

Extension de la protection SafeBrowsing

Firefox 31

Firefox 32 bêta

© 2010-2014 Mozinet - Ce billet a été publié sur BlogZiNet.

Lire la suite »

Quelle actualité francophone sur Mozilla pour quel internaute ? (Q&R)

BlogZiNet

Une longue question de CVL sous le billet Actualité de Mozilla en juin 2014 me donne l’occasion de rédiger une longue réponse qui vaut bien aussi un billet.

Eh les copains, c’est bien mais trop long ! L’internaute de base n’est-il pas déjà reparti ??? ;-)

Ce type de billets n’est pas vraiment destiné à l’internaute lambda (bien qu’il ait le droit de lire jusqu’au bout aussi) mais plutôt au Mozillien et à l’internaute curieux de l’actualité de Mozilla qui ne peut ou ne veut la suivre au quotidien. Sans oublier l’intérêt comme archive publique d’avoir une sélection de l’actualité très touffue du projet Mozilla dont l’envergure a explosé depuis deux ans.

N’est-il pas préférable d’avoir le système précédent ou chaque fois qu’il y a une nouvelle version de FF, on l’annonce, on donne les nouveautés, les failles de sécur etc. C’est bien c’est simple et ça permet à l’utilisateur de savoir ce qui change et pourquoi, point !

Il n’y a pas eu de nouveau système juste moins de temps du rédacteur – unique – de BlogZiNet. Sans compter les sites d’actualité High-tech francophones qui publient des articles sur Mozilla, Firefox, Firefox OS et ce qui leur semble important dans l’actualité du projet, l’actualité de Mozilla est suivie – par moi – sur le compte Twitter de MozillaZine-fr (comme visible sur la page d’accueil de ce blog et mentionné dans de nombreux de ses billets) en français. Changement de medium, mieux adapter à l’agenda et à l’envie du rédacteur.

C’est parfait car on sait où on en est et surtout c’est dit en français ! Car je suis allé sur le site de FF, dès que l’on veut voir les nouveautés on est basculé sur les pages anglophones. En fait, le site francophone de FF semble n’être qu’une façade de cinéma ; derrière tout est toujours en anglais.

Il me semble t’avoir déjà répondu sur MozillaZine-fr. Réponse dont j’ai même fait un billet en février : Trop de sites communautaires de Mozilla ? (Q&R) Extrait :


L’information institutionnelle sur les réalisations est regroupée sur le blog officiel de Mozilla.

En français, l’information institutionnelle est fournie par la Section Presse de Mozilla.


La page principale mozilla.org – traduite en français par la communauté comme pas mal de pages de présentation – a une partie « dernières nouvelles » qui renvoie au blog de la Section presse francophone et un champ pour recevoir la lettre d’information de Mozilla elle aussi traduite par la communauté. C’est là de l’information grand public.

Les technophiles sont contraints de parler anglais pour avoir accès à l’information pour développeurs et curieux de l’actualité des produits et projets ou sont soumis à la disponibilité et l’intérêt des bénévoles de la communauté francophone qui traduit, adapte ou rapporte les nouveautés au stade du développement ou dans les versions finales.

D’ailleurs, il est significatif de voir que je suis le 1er à laisser un post au bout de, quand même, quasiment 20 jours… ! Alors que la 31 est sortie officiellement, je me demande si je mets le lien vers ce post au risque que l’internaute s’y perde :-o

Ce n’est pas la bonne actualité. La Section presse francophone a publié un billet du 22 juillet sur Firefox 31 : Une nouvelle version de Firefox qui met le jeu à l’honneur qui adapte le billet du blog officiel de Mozilla : First Commercial Web Games Launch Leveraging Mozilla-Pioneered Technology.

J’ai aussi publié sur MozillaZine-fr un billet sur les nouveautés de Firefox 31, 32 et 33 introduites au stade de la version Nightly. Je vais le mettre à jour avec les nouveautés annoncées sous Firefox Nightly 33. C’est maintenant, depuis le train de sorties du 22 juillet qui a vu sortir Firefox en version finale stable 31, Firefox 34 qui est en Nightly.

FF au service de l’internaute de base, voire ! Encore faut-il se mettre à sa portée. Et le postulat “confiance on s’occupe de tout” aujourd’hui ça ne marche plus.

L’internaute de base à de la communication qui lui est destinée sur les pages de Mozilla.org en partie traduites en français et une lettre mensuelle comme indiqué ci-dessus.

Edition bis : Cet énorme boulot a du demander 2 jours accroché à son écran. Comme il est capital que les webmestres de BlogZinet francophone soient encore là dans les années qui viennent, peut-être, il vaudrait mieux découper ce genre d’article. On est tous confrontés à ce dilemme. Comment être exhaustif sans être trop long et finir par lasser le maniaque de la Fondation qui passe épuisé au bout de la moitié de la lecture ? Allez courage ! :-D

Il n’y a pas de « webmestres de BlogZinet » mais l’auteur d’un blog personnel certes monomaniaque :-)

La rédaction n’a pas pris deux jours car je sélectionne l’information sur un pad au fur et à mesure que je la vois passer et l’annonce sur Twitter, super outils de curation. D’un seul coup ce serait un travail de Romain difficilement à la portée du bénévole.

© 2010-2014 Mozinet - Ce billet a été publié sur BlogZiNet.

Lire la suite »

Mozilla : “Firefox & Vous” de juillet 2014 - Newsletter francophone

BlogZiNet

Firefox OS par ZTE en FranceVoici la seconde lettre francophone de Mozilla que je publie en juillet. Celle-là est bien la newsletter « Firefox & Vous » de juillet.

La lettre vous rappelle que ça fait un an déjà que Firefox OS, le système d’exploitation mobile de Mozilla, a été lancé. La lettre ne le dit pas mais, en suivant le lien proposé, vous pourrez découvrir que maintenant la France fait partie des pays où sortira Firefox OS (avec le ZTE Open C fin juillet chez Leclerc au prix de lancement de 69,90 €).

Dans le mobile, Mozilla est aussi présent avec Firefox pour Android dont la lettre présente deux nouvelles fonctionnalités. Cela vous donnera peut-être envie de l’essayer et de découvrir cette excellente pièce de logicielle dont l’astuce du jour vous apprendra à tirer le maximum avec la prise en charge des vidéos en Flash.

Jetez aussi un œil aux extensions en vedette, elles pourraient vous rendre bien service.

Recevez la prochaine lettre d’information de Mozilla dans votre boîte aux lettres électronique.

Vous pouvez également vouloir aider à traduire les prochains numéros aux côtés de notre super équipe de traducteurs bénévoles.

© 2010-2014 Mozinet - Ce billet a été publié sur BlogZiNet.

Lire la suite »

Firefox OS débarque en France via ZTE et E.Leclerc

MozillaZine

ZTE open C FranceComme une réponse à l’impatience marquée dans notre dernier article, Mozilla annonce l’arrivée en France de son système d’exploitation mobile, Firefox OS. Ce n’est pas grâce à un des grands opérateurs français qui se donnerait ainsi les moyens de son indépendance des écosystèmes fermés et dominés par des géants américains, mais un MVNO, opérateur de réseau mobile virtuel, c’est-à-dire qui ne dispose pas de son propre réseau mais a un accord avec un opérateur pour proposer un service de communication sous sa propre marque. Les centres E.Leclerc, dans leurs espaces mobiles, vendront ou proposeront sous leur marque Réglo Mobile, l’Open C de ZTE sous Firefox OS 1.3 désimlocké, sans engagement, au prix de 79,90 € avec une offre de réduction de 10 € jusqu’à la rentrée.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse avec les caractéristiques du téléphone et des précisions sur l’offre. On y apprend que le ZTE Open C est compatible tous opérateurs et sera disponible fin juillet dans les centres E.Leclerc ainsi que sur le site web de l’enseigne. L’offre vise clairement les nouveaux utilisateurs de smartphone.

Le site de ZTE France présentant l’Open C rappelle que le système d’exploitation de la fondation Mozilla est en grande partie développé dans ses bureaux parisiens.

ZTE Open C Fiche produitTout de suite après avoir vanté la puissance des technologies Web et avant même de vanter sa facilité d’utilisation, le communiqué de presse de Leclerc et de ZTE met en avant « un smartphone libre et engagé » :

Le ZTE Open C et son Firefox OS forment une alternative libre, résolument différente de l’essentiel de l’offre smartphones actuelle. Elle est aussi promise à s’enrichir grâce à la participation active et enthousiaste de la communauté.

ZDNet qui a déjà rapporté la nouvelle précise en fin d’article :

Sans donner le moindre chiffre, Mozilla affirme qu’un an après le lancement des premiers appareils, Firefox OS bénéficie d’une « adoption croissante sur le marché ». « Nous nous basons sur ce que nous disent nos partenaires. On ne fournit que le logiciel, pas des appareils. On ne vend pas directement. Mais ils sont très contents. », nous expliquait Tristan Nitot.

@MozillaBelgium nous rappelle un article du mois de mai qui prévoit l’arrivée du ZTE en Belgique au début de l’été.

L’article du blog officiel de Mozilla en grande partie traduit par la Section presse de Mozilla donne plus de nouvelles de l’actualité de Firefox OS qui poursuit son expansion dans de nouveaux pays et sur de nouveaux matériels. Il est plaisant d’enfin voir la France sur la carte du déploiement de l’OS libre de Mozilla :-) Espérons que ça donnera des idées à d’autres acteurs en France…

Carte animée des marchés de Firefox OS

Communiqué de presse

ZTE et Réglo Mobile, le MVNO de E.Leclerc, lancent en France le smartphone ZTE Open C sous Firefox OS
ZTE Open C E.Leclerc

Paris, le 17 juillet 2014 – ZTE et E.Leclerc donnent le coup d’envoi en France du système d’exploitation Firefox OS développé par la fondation Mozilla. Le ZTE Open C est en effet le premier smartphone sous Firefox OS commercialisé dans l’hexagone et sera disponible au lancement dans les enseignes E.Leclerc.

Le ZTE Open C permet aux nouveaux utilisateurs d’accéder à l’univers du smartphone, grâce à un système intuitif et simple, sur un téléphone à prix très abordable. Le ZTE Open C est un format compact, doté d’un affichage confortable de 4 pouces. Il intègre le processeur Qualcomm® Snapdragon™ double cœurs à 1,2 GHz parfaitement adapté aux applications pratiques, le surf Internet, le multimédia et les mini-jeux. Grâce au système Firefox OS économe en ressources, et grâce à sa batterie de 1 400 mAh, le ZTE Open C garantit une autonomie prolongée, même en cas d’utilisation multimédia.

ZTE Open C LeclercDe puissantes technologies Web

Le système d’exploitation Open Source Firefox OS est un système totalement nouveau, s’appuyant sur les technologies Web, et proposant aux utilisateurs de retrouver sur leurs mobiles la même expérience à laquelle ils se sont familiarisés sur leurs navigateurs Internet. Firefox OS se distingue aussi par sa très innovante recherche intelligente accessible sur l’écran d’accueil principal qui permet d’utiliser une application tout de suite sans même l’installer.

Un smartphone libre et engagé

Le ZTE Open C et son Firefox OS forment une alternative libre, résolument différente de l’essentiel de l’offre smartphones actuelle. Elle est aussi promise à s’enrichir grâce à la participation active et enthousiaste de la communauté.

ZTE Open C LeclercSimple comme un jeu d’enfant !

Finis, les longs apprentissages ! Finis, les appels à l’aide pour utiliser son téléphone ! Pour ceux qui n’ont encore jamais possédé un smartphone, le ZTE Open C se présente en effet comme la solution idéale. L’interface sans widgets complexes, l’abolition de la distinction entre applis et services Internet, la simplification extrême des menus, les icônes colorées et bien lisibles, etc., tout participe à rendre l’usage intuitif, plaisant et efficace.

ZTE Open C Leclerc« Nous sommes fiers de proposer en France le tout premier smartphone sous Firefox OS et de nous associer à E.Leclerc pour favoriser l’accès à un smartphone simple et économique à un grand nombre de nouveaux consommateurs », a déclaré William Chhao, directeur général de ZTE Terminaux Mobiles France. « L’Open C est remarquable par son équilibre prix/design/technologie. Il s’inscrit parfaitement dans les efforts de ZTE pour la démocratisation du smartphone. »

Le ZTE Open C est compatible tous opérateurs et sera disponible fin juillet dans les centres E.Leclerc ainsi que sur le site web de l’enseigne. Son prix public conseillé, sans engagement, est de 69,90 €, offre de remboursement de 10 € déduite et valable durant tout l’été jusqu’à la rentrée des classes.

Caractéristiques du ZTE Open C
  • Système d’exploitation : Firefox OS 1.3
  • Dimensions : 126,7 x 65,5 x 11,1 mm
  • Poids : 127 g
  • Écran : 4,0” WVGA (480 x 800 pixels) multipoints
  • Appareil photo/caméra : 2 mégapixels
  • Réseaux : GSM/UMTS
    • GSM 900/1800/1900 MHz
    • WCDMA & HSPA+ 900/2100 MHz
  • Batterie : 1 400 mAh
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon double cœurs, cadencé à 1,2 GHz
  • Mémoire : 512 Mo de RAM, 4 Go de ROM dont 1,9 Go disponibles pour l’utilisateur, port mémoire microSD (jusqu’à 32 Go)
  • Compléments : GPS, Wi-Fi 802.11 b/g/n, Bluetooth 4.0, Radio FM
  • DAS : 0,512 W/Kg

Plus d’informations sur : www.ztefrance.com.

Cliquez ici pour télécharger des visuels HD du ZTE Open C et de Firefox OS.

ZTE Open CÀ propos de ZTE Mobile Devices

ZTE Mobile Devices est une division de ZTE Corporation, un fournisseur mondial d’équipements de télécommunications, de solutions de réseau et d’appareils mobiles, qui a son siège social à Shenzhen, en Chine. ZTE est une société cotée en Bourse sur les places de Hong Kong et de Shenzhen. ZTE est l’un des cinq premiers fabricants de combinés mobiles et de smartphones dans le monde, selon l’analyste mondial de l’industrie IDC. L’entreprise fabrique une gamme complète de terminaux mobiles, notamment des téléphones mobiles, des tablettes, des modems et points d’accès haut débit mobiles et des terminaux d’intégration domestiques. ZTE a conclu des partenariats avec plus de 230 grands opérateurs et distributeurs dans plus de 160 pays et régions du monde, ainsi que des partenariats stratégiques avec 47 des 50 plus grands opérateurs mondiaux. En 2012, ZTE a déposé plus de brevets internationaux que n’importe quelle autre entreprise dans le monde.

Contacts Presse ZTE

Agence Hotwire pour ZTE France : (…)

Retrouvez ZTE France sur le Web, Twitter et Facebook.

Réglo mobile exclusivement chez E.LeclercÀ propos de RÉGLO Mobile et E.Leclerc

Depuis mai 2012, RÉGLO Mobile est la marque sous laquelle sont commercialisés les services de téléphonie mobile de l’enseigne E.Leclerc : cartes et forfaits prépayés. RÉGLO TV vient enrichir la gamme de services “RÉGLO” avec une offre d’accès à des chaînes de télévision payantes et, depuis juillet 2014, RÉGLO TV propose également une offre complète de télévision par Internet, sans engagement et à la carte. Les offres RÉGLO sont fondées sur des valeurs essentielles : simplicité, clarté, absence d’engagement, budget maîtrisé, bas prix.

Plus d’informations sur : www.reglomobile.fr et sur www.reglotv.fr.

Contacts Presse E.Leclerc

Agence Edelman : (…)


PDF de présentation avec ses caractéristiques du ZTE Open C.

PDF de l’offre de remboursement de 10 € du ZTE Open C du 15 juillet au 21 septembre 2014 inclus. Extrait des petites lignes :

ZTE vous rembourse 10 € pour l’achat d’un mobile ZTE OPEN C du 15/07/2014 au 21/09/2014 inclus dans les enseignes participant à l’opération et produits exclusivement ZTE. Cette offre est réservée aux particuliers résidant en France métropolitaine et Corse et est limitée à une demande par type de produit et par foyer (même nom, même prénom, même adresse) ou par dossier IBAN/BIC. Vous recevrez votre remboursement sous 6 à 8 semaines environ à compter de la réception de votre dossier conforme. Frais d’envoi de la demande non remboursés.

Lire la suite »

Ne plus nourrir les monstres

Framablog - Mozilla

De toutes part des initiatives et des projets surgissent pour rendre aux utilisateurs la maîtrise de leurs usages numériques et de leur confidentialité. Mentionnons par exemple l’intérêt grandissant pour le réseau Tor (et l’usage de TorBrowser), les efforts pour démocratiser le chiffrement des communications, l’initiative de Mozilla pour conjuguer la décentralisation, le chiffrement et le logiciel libre ou encore la seconde jeunesse du projet caliop, bien d’autres encore…

Mais en attendant, que proposer aux utilisateurs qui sont encore très largement captifs des silos prédateurs ? Chez Framasoft, comme nous l’avons déjà fait à plusieurs reprises (framapad, framanews, framabag…), nous proposerons encore des solutions et services libres alternatifs utilisables par tout un chacun.

C’est un peu dans cette logique que s’inscrit la conclusion toute simple de l’article de Clochix ci-dessous. Comme la soumission au tyran exposée par La Boétie, notre servitude est volontaire : c’est nous qui avons alimenté délibérément le monstre qui nous effraie maintenant, et sa puissance (qui oserait défier Google tant son pouvoir est étendu ?) peut se désagréger si nous ne la reconnaissons plus pour telle.

D’où tire-t-il tous ces yeux qui vous épient, si ce n’est de vous ? (…) Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres. Je ne vous demande pas de le pousser, de l’ébranler, mais seulement de ne plus le soutenir, et vous le verrez, tel un grand colosse dont on a brisé la base, fondre sous son poids et se rompre.

Nous reprenons ici l’article initialement publié par Clochix sur son blog. Clochix se présente modestement comme « un apprenti geek intéressé par la liberté ».

Diversifions

par Clochix avatar_clochix

Souvent, lorsqu’un administrateur se connecte à une machine, celle-ci l’accueille d’un salutaire rappel : « un grand pouvoir donne de grandes responsabilités ». En informatique, les administrateurs (de réseaux, de machines, de bases de données, etc.) ont effectivement un grand pouvoir. Ils ont accès à de très nombreuses informations, directement à la source, sans être soumis à des restrictions d’accès. Ils ont souvent la capacité de lire la plupart des messages électroniques échangés et des documents internes de l’entreprise. Parfois, ils sont même amenés à le faire dans le cadre de leurs missions. Pouvoir accéder à des informations sensibles leur donne donc un certain pouvoir, et les soumet à une double responsabilité. Résister à la tentation d’abuser de leur pouvoir (aller lire des documents pour savoir si la direction prépare des licenciements ou si la jolie fille de la compta est célibataire), résister aux pressions (internes de sa hiérarchie qui voudrait fliquer un salarié, externes de personnes qui voudraient des renseignements sur la structure).

Tout pouvoir porte en lui la tentation de l’abus et le risque du détournement. Pour se protéger des abus, on ne peut se reposer uniquement sur la capacité des individus à résister à la tentation et à la pression. Et l’un des meilleurs garde-fous est à mon sens, non de contrôler les individus en situation de puissance, mais de limiter au maximum la concentration du pouvoir. Moins il y de pouvoir, moins on est tenté d’en abuser, et surtout moins les conséquences des abus sont dommageables. Il faut donc veiller à ne pas laisser trop de pouvoir s’accumuler entre les mêmes mains. Segmenter le système d’information pour éviter qu’un unique individu ait toutes les clés. Diversifier l’environnement pour éviter les points individuels de défaillance, que cette défaillance soit un panne, une attaque ou une indiscrétion.

Il y a quelques jours, quelqu’un a signalé que pour utiliser Hangout, un service de visioconférence de Google, il fallait désormais obligatoirement utiliser Chrome (alors que le service semble parfaitement fonctionner dans Firefox). Devant le tollé, un ingénieur de Google a rétropédalé, invoquant une simple erreur de formulation. Mais les faits sont têtus : trois jours plus tard, la page n’a toujours pas été corrigée (et j’avoue avoir vraiment beaucoup de mal à croire au caractère non intentionnel de cette restriction).

Ça n’est bien sûr qu’une anecdote minuscule. Google triche un peu pour inciter les internautes à installer et utiliser son navigateur. Et cette ridicule malhonnêteté n’aurait guère de conséquences si son auteur n’était l’un des principaux fournisseur de logiciels et de services au monde. Mais dans la position où est Google, cette simple magouille va probablement se traduire par quelques milliers d’utilisateurs qui migreront, sans vraiment l’avoir voulu, vers Chrome. Et les petits réseaux faisant les grandes rivières, de démonstrations réservées à Chrome en installations cachées dans les bagages d’autres logiciels, le nombre d’utilisateurs des produits de Google s’accroît. La quantité d’informations que Google collecte et, partant, sa capacité d’action augmente. Plus une entité est en situation de pouvoir, plus grande est la tentation d’abuser un peu de ce pouvoir à la marge, sur des points qui semblent sans conséquences. Et plus vastes deviennent les conséquences de ces micro-abus.

Le pouvoir de Google est aujourd’hui gigantesque, probablement bien plus important que la majorité d’entre nous ne l’imagine. Business Insider a récemment publié une interminable liste des multiples racines qui chaque jour alimentent davantage en données le ventre de l’ogre insatiable. Google a des capteurs partout. Sur internet, bien sûr, mais aussi dans le monde analogique, avec ses téléphones, ses satellites, demain ses voitures, lunettes, objets connectés… La quantité d’informations ainsi collectée dépasse l’imagination, tout comme les innombrables usages qu’il pourrait en faire. La puissance de Google est aujourd’hui terrifiante.

Et, sans vouloir retirer de mérite à ses ingénieurs, cette puissance, c’est en grande partie nous qui la confortons, qui la démultiplions chaque jour.

S’il est des individus qui cherchent explicitement la puissance, force est d’admettre que souvent c’est nous-mêmes qui déléguons notre pouvoir et créons les monstres devant lesquels nous tremblons ensuite. Les silos ne deviennent dangereux parce que nous leur en donnons les moyens. Personne ne nous oblige à abonder leur puissance, du moins au début. Mais chaque fois que nous utilisons Chrome, Gmail, Android, chaque fois que nous achetons un iGadget, racontons notre vie sur Facebook, commandons sur Amazon, nous leur donnons un tout petit peu plus d’informations, nous renforçons leur pouvoir, augmentons la tentation qu’ils en abusent, et les conséquences du moindre abus (et la liste de ces petits abus est déjà longue et publique, des censures d’Apple dans sa boutique aux pressions d’Amazon sur ses fournisseurs).

Le problème n’est donc pas Google ou Apple, Facebook, Microsoft ou Amazon, il est hors-sujet de disserter sur l’humanisme des intentions de leurs dirigeants ou leur capacité à résister à la pression de gouvernements ou de mafias. Inutile d’essayer de deviner comment toutes les informations que nous leur confions pourraient un jour se retourner contre nous. Non, l’unique question qui vaille est de savoir s’il est sain de laisser une aussi phénoménale puissance s’accumuler entre les mains d’un petit nombre d’acteurs, quels qu’ils soient.

Si vous pensez que la réponse à cette question est non, qu’il n’est pas sain que quiconque dispose d’autant d’informations, donc de pouvoir, alors il est grand temps d’agir, pendant que nous le pouvons encore. Et ça tombe bien, car l’effort pour agir concrètement sur la situation n’est pas insurmontable. Il suffit de ne plus mettre tous nos œufs dans le même panier. Ne plus confier tous nos échanges électroniques à deux ou trois acteurs. Ne plus tous et toutes utiliser les mêmes logiciels, systèmes d’exploitation, navigateur, etc.

Diversifier à défaut de décentraliser

En matière d’information comme dans la nature, c’est la diversité qui fait la force et la résilience d’un système. Il ne s’agit pas forcément de reprendre nous-mêmes le contrôle de toutes nos données. Je suis bien conscient que peu de gens ont les ressources (temps, compétences…) et l’envie de le faire. Mais de ne pas tout confier au même prestataire. De bâtir le meilleur garde-fou contre le totalitarisme, un réseau divers.

Lire la suite »

Canal bêta : Mozilla Thunderbird 31

BlogZiNet

Pieuvre ThunderbirdLudovic Hirlimann de l’équipe d’assurance qualité nous presse encore une fois pour que nous testions la prochaine version majeure de Thunderbird actuellement au stade bêta :

Nous venons juste de publier la seconde version bêta de Thunderbird 31. Veuillez nous aider à améliorer la qualité de Thunderbird en découvrant les bogues dès maintenant dans Thunderbird 31 bêta pour que les développeurs aient le temps de les corriger.

Il y a deux façons d’aider :

  • Utilisez Thunderbird 31 bêta dans vos activités quotidiennes1. Pour les problèmes que vous trouvez, remplissez un rapport de bogue qui bloque notre bogue de suivi 1 008 543.
  • Utilisez Thunderbird 31 bêta pour faire des tests formels. Utilisez le système de tests moztrap : une fois connecté (au besoin après vous être inscrit sur le site avec une adresse email grâce à Persona)2, cliquez sur « Run Tests », trouvez le produit Thunderbird et choisissez les « Runs » pour la version 31.

Visitez https://etherpad.mozilla.org/tbird31testing pour des informations supplémentaires et pour poster vos questions et les résultats de vos tests.

Merci de votre contribution et de votre aide !

Ludo, au nom de l’équipe d’assurance qualité

Mise à jour de liens.

Les informations, les liens d’assistance et les raisons donnés dans le billet sur Thunderbird 28 dans le canal bêta sont toujours aussi valables, notamment les explications pour disposer d’une version de Lightning, l’agenda de Mozilla pour Thunderbird, fonctionnant avec Thunderbird bêta.


Note 1 : J’utilise Thunderbird bêta avec tous mes comptes de courriel depuis un bon moment et n’ai jamais perdu aucun contenu.

Note 2 : Précisions du traducteur.


Télécharger Thunderbird 31 bêta 2 en français

Crédit dessin Mozilla

Thunderbird

Source

Ludovic Hirlimann, Thunderbird 31 coming soon to you and needs testing love, 11 juil. 2014

© 2010-2014 Mozinet - Ce billet a été publié sur BlogZiNet.

Lire la suite »

Des nouvelles de tuiles de la page de nouvel onglet

MozillaZine

En février, nous vous parlions en longueur de Darren Herman et de son annonce de mettre un peu de pub dans Firefox. Venant du monde de la publicité, il avait été embauché fin 2013 pour gérer les services de contenu chez Mozilla. Il voulait inclure des tuiles sponsorisées dans celles affichées sur la page ouverte lors d’une toute première installation d’une nouvelle version du navigateur et, pendant trente jours, sur la page de nouvel onglet le temps d’entraîner le mécanisme de pertinence.

Cette annonce avait fait couler beaucoup d’encre. Il semble que le nouvel arrivé avait lâché sa bombinette sans vraiment être coaché. D’ailleurs, sûrement échaudé, il n’a pas écrit depuis de nouveau billet sur Advancing Content, blog officiel de l’équipe des services de contenu de Mozilla.

Trois mois plus tard, c’est Johnathan Nightingale, VP de Firefox, qui donnait des nouvelles des expérimentations dans ce domaine. Il n’avait cependant pas été trouvé très clair sur les tests à venir.

Dans la réunion sur le projet Mozilla de lundi, Sean Bohan de l’équipe des services de contenu a donné des nouvelles de ces tuiles :

Voici 2 semaines depuis la semaine de travail des services de contenu et nous cherchons le futur des tuiles améliorées pour la page de nouvel onglet. Actuellement, les utilisateurs voient les tuiles qui consistent en une capture d’écran de cette page et du texte sous chacune des tuiles. Les utilisateurs ont la possibilité de déplacer une tuile, de la laisser tranquille ou de la supprimer de leur page de nouvel onglet.

Notre équipe cherche à donner aux utilisateurs la possibilité d’ajouter un item « Formater » à cette liste d’actions leur permettant de faire évoluer les tuiles d’une capture d’écran en quelque chose de plus fonctionnel ou soit de juste un meilleur aspect. Dès maintenant les idées comprennent un magazine et des tuiles d’actualité pouvant afficher les titres les plus récents en haut de la tuile. Les sites pourront mettre à jour l’image de la tuile pour leur dernier logo ou le doodle saisonnier. Le 21 juillet à MoCo, Aaron Thornburg (leader de l’UX pour les services de contenu) montrera une démo d’où cela pourrait mener.

Lire la suite »

Air Mozilla : Conférence Tor, Mozilla et RSF

MozillaZine

Conférence Tor Mozilla RSFAprès la reprise des différentes interventions – en français – de la Mozilla Web Entrepreneur Conference dans les locaux de Mozilla Paris, Air Mozilla a mis en ligne les vidéos d’un nouvel événement organisé par Tristan Nitot de Mozilla à Paris – cette fois-ci en anglais et en français – la conférence du jeudi 3 juillet 2014 par le Projet Tor, Reporters sans frontières et Mozilla : Information et vie privée à l’heure de la surveillance de masse.

Programme :

La présentation de l’événement sur Eventbrite :

Information et vie privée à l’heure de la surveillance de masse, conférence par le Projet Tor, Reporters sans frontières et Mozilla

Défendre la liberté d’expression et protéger la vie privée sont deux combats dont le numérique bouscule les cadres et appelle à renouveler notre compréhension.

L’affaire Snowden a révélé la précarité du droit à la vie privée et à la liberté d’expression : dans un contexte de diffusion massive des objets connectés, une surveillance de masse est mise en place par des acteurs privés et institutionnels. Elle touche chaque utilisateur dans sa vie quotidienne, et met en péril les actions des journalistes et des activistes politiques.

Le projet Tor développe des solutions techniques afin de répondre aux impératifs de sécurité des internautes. Depuis 2006, Tor s’est positionné en précurseur de la recherche, de la technologie et de débats cruciaux concernant la vie privée, l’anonymat et la liberté d’expression dans un monde numérique.

Reporters sans frontières assure la promotion et la défense de la liberté d’informer et d’être informé partout dans le monde. L’organisation, basée à Paris, compte des bureaux à l’international (Berlin, Bruxelles, Genève, Madrid, Stockholm, Tripoli, Tunis, Vienne et Washington DC) et plus de 150 correspondants répartis sur les cinq continents. L’organisation s’est récemment associée avec Tor contre la censure, et ont mis en place des serveurs sécurisés à destination d’États où la liberté d’information est en péril.

Mozilla est une communauté mondiale d’individus dont la mission est de promouvoir l’ouverture, l’innovation et la bonne santé du Web. La communauté Mozilla agit afin de conserver un Internet intact et accessible à tous, que chacun soit en mesure de comprendre, d’utiliser pleinement et d’enrichir. Mozilla est célèbre pour son navigateur Web Firefox, créé par les internautes pour les internautes.

Tor, Mozilla et Reporters sans frontières proposent une conférence exceptionnelle. Joignez Roger Dingledine, Andrew Lewman, Tristan Nitot et Christophe Deloire afin de discuter des enjeux de la vie privée à l’ère du numérique.

Veuillez noter que la conférence de Roger Dingledine se tiendra en langue anglaise.

Programme :

  • 19h30 : Buffet
  • 20h00 : Introduction, Tristan Nitot, Mozilla Principal Evangelist, Mozilla Europe Founder
  • Journalism and Privacy, today’s challenges: Christophe Deloire, Reporters without borders, General Secretary
  • Conference : Roger Dingledine – Director and Founder of Tor
  • Q&A session moderated by Tristan Nitot
  • Cocktail
Lire la suite »

Firefox OS : Statistiques sur le Marketplace (Juillet 2014)

RootsLabs » Planet Mozilla

Après mon article de début d’année sur des statistiques faites sur le Marketplace de Firefox, je m’étais dit qu’il fallait que je voie l’évolution sur six mois.

Logo Firefox OS

Évolution Globale du marketplace Firefox OS

Voici l’évolution du nombre d’applications publiques sur le Marketplace :
Firefox OS Marketplace (Juillet 2014) : Evolution Globale
Comme on peut le voir, après une baisse en fin d’année 2013, le nombre d’applications a doublé entre octobre 2013 (avant la baisse) et juin 2014 pour atteindre plus de 4000 applications.

Evolution par type

Firefox OS Marketplace (Juillet 2014) : Évolution par type

Comme on peut le voir, toutes les courbes observent cette baisse en fin d’année. Dans notre cas, ce qui est intéressant est le ratio entre applications Firefox OS et les autres.
Autant au début, le ratio est de 1 pour 1 en Juin 2013, pour se situer à 2 pour 1 fin 2013 et se trouve désormais à 3 pour 1 en Juin 2014.

Firefox OS Marketplace (Juillet 2014) : Évolution du nombre d'applications par type

Quelques points à relever :

  • Début 2014, le nombre d’applications certifiés a été multiplié par 8 pour atteindre les 300 fin Juin 2014 ;
  • La courbe d’évolution des applications packagées est plus importante que celles des applications hébergées ce qui a permis au mois de mars 2014 aux applications packagées de dépasser le nombre d’applications hébergées par le nombre.

Firefox OS Marketplace (Juillet 2014) : Évolution du nombre d'applications par type payant/free

Dans ce cas, on peut voir que le pourcentage d’applications premium est passé de 1,25% en Juin 2013, à quasiment 3% en Juin 2014.
Les applications de type “premium-inapp” sont passés de 0.1% à 1% dans la même période.

Firefox OS Marketplace (Juillet 2014) : Évolution du nombre d'applications par mois de sortie

On peut voir que le nombre d’applications par mois évolue régulièrement. On est passé à une trentaine par mois en 2012 pour atteindre les 300 par mois en 2014.

Firefox OS Marketplace (Juillet 2007) : Évolution du nombre d'applications par catégorie

Comme vu plus haut, le nombre d’applications évolue toujours depuis le début de l’année. Mais certaines en six mois, on gagnait jusqu’à 4% pour la partie divertissement, 2% pour la partie éducation et 1% pour la partie utilitaires. Les autres ont gagné quelques centièmes de pourcentage ou ont perdu. Dans tous les cas, le nombre d’applications a augmenté mais pas dans le même ratio.

État actuel en Juillet 2014

Firefox OS Marketplace (Juillet 2007) : Répartition des votes

Les applications Firefox OS sont assez bien notés. 60% des applications ont une note entre 4 et 5 et environ 17% ont une note entre 1 et 2.

Firefox OS Marketplace (Juillet 2014) : Répartition géographique de la langue principale

Pour la langue principale, l’anglais reste majoritaire avec 75%, suivi de l’espagnol (11%), du portugais brésilien (3.6%), du portugais et de l’allemand (2.1%), et pour finir le français avec 1.4%.

Conclusion

En conclusion, le Marketplace Firefox se porte bien, même si le trou de fin d’année 2013 dans les statistiques n’a toujours pas d’explication.
Sinon, les statistiques du Marketplace Firefox devraient trouver un renouveau cet été.
Mais bon, je vous en dis pas plus et vous souhaite de bonnes vacances. A début Septembre !

Cet article Firefox OS : Statistiques sur le Marketplace (Juillet 2014) est apparu en premier sur RootsLabs.

Lire la suite »